Tous les articles par Didier Maillard

La vie secrète des alvéoles

Voici une présentation des plus intéressantes sur la vie secrète des alvéoles.  Le Dr Paul Siefert démontre et explique ses observations et découvertes sur le travail de nos chères abeilles et de leur activité au sein des alvéoles de couvain, de nourriture, des parasites. A voir absolument car chacun y apprendra, découvrira ou s’émerveillera sur la vie invisible de la ruche.

Présentation dispensée dans le cadre de l’Assemblée Générale de l’Association Européenne de l’Abeille Buckfast le 13.11.2022

GdeB JHV 2022 – 3. Vortrag – Dr. Paul Siefert – YouTube

Visite des autorités à la station de Moléson

Un Conseiller d’Etat rend visite aux reines du Moléson

Le samedi 23 juillet, le Conseiller d’Etat fribourgeois Didier Castella a visité la station de fécondation des reines d’abeilles du Moléson. Il répondait à l’invitation des exploitants de la station de fécondation.

Depuis huit ans, des reines Buckfast sont conduites sur le versant nord du Moléson, au-dessus de la station de ski de la Chia, pour leur vol nuptial. Le conseiller d’Etat Didier Castella, responsable de l’agriculture et des forêts dans le canton et physicien de l’environnement de formation, n’a pas manqué de rendre visite à la jeune station d’élevage. Anne-Claude Jacquat, présidente de l’association cantonale des apiculteurs, ainsi que le commissaire cantonal aux abeilles Yves Jacquet se sont également rendus à la visite.

“Je suis impressionné par l’engagement en faveur des abeilles qui se manifeste ici”, a déclaré Castella aux exploitants de la station d’élevage, qui sont tous originaires du Fribourg alémanique. “Mais pourquoi tant de Singinois élèvent-ils des reines d’abeilles ici, en Gruyère ?”, a demandé le magistrat. La réponse est simple : parce que la race Buckfast a beaucoup d’amis dans le district de la Singine et que les vallées alpines de Suisse alémanique sont largement utilisées par les stations de fécondation des races déjà présentes depuis longtemps, on a cherché ici dans le canton une possibilité où les reines pourraient être fécondées dans un endroit isolé. La station de fécondation de la Dent de Lys, qui jouit d’une excellente réputation parmi les éleveurs de Buckfast, existe depuis deux bonnes décennies. Des apiculteurs et apicultrices se déplacent du lac Léman au lac de Constance pour y faire féconder leurs reines. “Par moments, jusqu’à 3’000 reines ont été présentes. Trop, si l’on considère le risque de maladies transmissibles”, a expliqué Marius Schneuwly, président des éleveurs fribourgeois de la race Buckfast. C’est pourquoi les apiculteurs de Singine se sont mis en quête d’une alternative, qu’ils ont trouvée au Moléson.

Les éleveurs d’abeilles Carnica, qui sont la race dominante en Suisse romande, les ont aidés. Ils avaient abandonné la station de Moléson il y a des années, car ils avaient trouvé un emplacement optimal au Petit Mont. Ils ont donc cédé leur ancienne station de Moléson à la race Buckfast. “Je me réjouis de la bonne collaboration entre les apiculteurs”, a poursuivi Castella, “car nous ne pouvons résoudre les grands problèmes concernant les abeilles et la biodiversité en général qu’ensemble !”

Revigoré par un pot de miel de Moléson et une gorgée d’hydromel, le conseiller d’Etat, qui avait fait le déplacement à vélo, a finalement pédalé vers la vallée. Non sans avoir fait part de sa satisfaction de voir que les anciennes divergences entre les apiculteurs du district de la Singine ont été surmontées. “Continuez comme ça, votre engagement est important pour nous tous”, a-t-il déclaré avant de prendre congé.

Texte: Simon Spengler

Photos: Anne-Claude Jacquat

Ruchettes de fécondation
Ruchettes de fécondation
Nombreuses petites ruches avec de jeunes reines au pied du Moléson. Les reines effectuent ici leur ‘vol nuptial’.

 

Monsieur le conseiller d'Etat Didier Castella
Le conseiller d’Etat Didier Castella déguste l’hydromel produit par l’exploitation “Sensler-Honig”

 

Marius Schneuwly, Didier Castella, Anne-Claude Jacquat
Marius Schneuwly, président du groupe d’élevage de Fribourg, le conseiller d’Etat Didier Castella avec l’hydromel et le miel de Moléson, Anne-Claude Jacquat, Présidente de Fédération Fribourgeoise d’Apiculture

 

discussion Moléson
Le conseiller d’Etat Didier Castella en discussion avec les apiculteurs de la station de fécondation du Moléson.

 

Formation du 20 août 2022

Mini-Plus / Photo Markus Bühler
A la demande générale, nous vous proposons, ainsi qu’à tous les adeptes de la Mini-Plus, une formation continue, EN ALLEMAND!
Nous organisons une demi-journée de cours sur le thème “Possibilités d’hivernage des reines en Mini-Plus et en éléments d’hivernage”. En même temps, nous organisons un atelier au cours duquel nous montrons comment utiliser la méthode de lavage pour analyser l’infestation par Varroa.
Pour cette formation, nous avons réussi à convaincre Boas et Martin Hunzinger d’intervenir. Profitez de cette occasion !
Tout le reste sur : Formation 2022 Hivernage
Nous espérons une forte participation (également de la part des non-membres) et nous nous réjouissons de vous revoir.
Salutations amicales
Comité de la BIVS
Un peu plus ancien, mais qui vaut la peine d’être lu :

Zucht_im_Minipuls_DE (3)

Les inséminations SDI 2022, ça, c’est fait!

Le week-end dernier correspondait au délai pour effectuer les inséminations des reines du programme de sélection du comportement VSH.

En ce qui concerne le groupe Freiburg & Romandie, une vingtaine d’apiculteurs alémaniques et 5 apiculteurs romands se sont succédés les 5 et 6 juin sur le site d’Api Forum à Guin.

Cette année, les faux-bourdons étaient bien plus vigoureux que ceux de l’exécrable saison précédente. Nos 6 ruches à mâles étaient richement fournies de mâles matures et vigoureux. Nous espérons vivement que cette énergie sera transmise aux reines et que nombreuses seront nos reines en ponte.

Quelques impressions des journées de Guin:

 

Ruche à mâles
Les faux-bourdons bien soignés et du bon âge sont prêts à en découdre.
Récolte de faux-bourdons
Des volontaires aident à récolter les mâles.
Récolte de faux-bourdons
Même de bon matin nos abeilles restent calmes.
Miniplus
Des miniplus en attente. Du travail en perspective.
insémination d'une reine
Nous avons aussi effectué quelques MDI.
Insémination et coeur
A la libération de l’aiguillon, un coeur apparaît.
Retour de la reine
Retour de la reine dans sa miniplus.
reine sur la main
Certaines abeilles sont zélées à prendre en charge leur reine.
Retour de la reine
Un accueil chaleureux est donné à cette nouvelle dame.
Miniplus
L’utilisation d’un plastique permet d’éviter le vol des abeilles. La cagette est passée à travers.

Programme VSH 2022

Le compte à rebours a commencé pour les inséminations SDI du programme de sélection du comportement VSH.

Pour les membres Romands et pour les membres de Fribourg germanophones, ces inséminations auront lieu les vendredi 3 et samedi 4 juin 2022.

Planning: Selon ce plan, les reines seront âgées de 9 jours
Insémination du 3 juin Insémination du 4 juin Jour Activité
-XX
sam. 16.04.22 dim. 17.04.22 -48 Introduction du cadre à mâles
ven. 13.05.22 sam. 14.05.22 -21 Greffage
mer. 18.05.22 jeu. 19.05.22 -16 Préparation des ruchettes de fécondation
mar. 24.05.22 mer. 25.05.22 -10 Introduction des cellules royales
mer. 25.05.22 jeu. 26.05.22 -9 Emergence des reines
jeu. 26.05.22 ven. 27.05.22 -8 Contrôle de l’émergence, marquage
jeu. 02.06.22 ven. 03.06.22 -1 Encagement, narcose au CO2 5 min
ven. 03.06.22 sam. 04.06.22 0 Insémination, livraison des reines

Des informations plus complètes vous ont été envoyées par courrier électronique. En cas de questions, n’hésitez pas à contacter reinesmaillard@gmail.com

 

A bientôt pour le greffage.

Quelques impressions sur la préparation des mâles 2022: 

pâté de pollen
Les colonies devant prendre en charge les mâles sont complémentées en protéines.

 

larves de faux-bourdons
Les futurs faux-bourdons sont élevés dans des alvéoles plus grandes que les cellules d’ouvrières.

 

extrait d cadre à mâles
La proximité de pollen est très importante pour une bonne prise en charge du couvain des futurs géniteurs.

 

Journée des éleveurs

L’Association Suisse de l’Abeille Buckfast a organisé sa journée des éleveurs le samedi 26.02.2022 à l’école d’horticulture d’Oeschberg. Sous la direction de Tobias Maeder, 45 apiculteurs avides de connaissances ont participé, dont 2 romands.

Le matin fut consacré à une conférence de l’allemand Matthias Engel d’Allemagne.  Matthias nous a expliqué de nombreuses notions issues de son ouvrage. Il a également traité des particularités de la dynamique de l’élevage, de l’effet d’hétérosis et de l’ascendance.

En tant qu’inséminateur/éleveur expérimenté, Matthias Engel a été un véritable enrichissement pour tous.

Ensuite, des discussions ont eu lieu. Après le repas de midi, nous avons formé des groupes sur les thèmes “Insémination – pedigree et élevage”. Vers la fin de la journée, nous nous sommes tous retrouvés en séance plénière, pour échanger nos points de vue.

À la fin, le président Karl Ruprecht nous a informés sur l’état des discussions avec Apisuisse, comment continuer ?

Un sujet qui a suscité beaucoup d’intérêt et chacun a pu s’exprimer avec franchise et sincérité.

 

Züchtertagung
Zpchtertagung 23.02.2022
Foto Erwin Zumstein

Foto’s Erwin Zumstein

Journée de comptage de l’infestation

Le 7 août 2021 s’est déroulée en Terre Singinoise la journée de comptage des colonies volontairement infestées.

Une quarantaine de volontaires de toute la Suisse se sont retrouvés pour effectuer ce travail de fourmi.

“Notre” chef de projet d’Arista bee research est apprécié de tous bien rôdé tout comme la plupart des volontaires qui avaient déjà participé les années précédentes. Une organisation au top nous a permis d’à peine remarquer la pluie et les quelques coups de tonnerre qui ont accompagné la valse des cadres à analyser.

Si la plupart des reines avait été fécondées par insémination à un seul mâle, certaines étaient issue de fécondation au clair de lune ce qui n’a pas manqué d’intriguer et susciter de l’intérêt.

Certains résultats semblent prometteurs et posent les jalons d’une motivation grandissante pour la prochaine saison.

Un grand merci à tous les acteurs de cette belle journée.

 

Elevage sur les SDI et infestation

Les reines SDI n’ont généralement pas la même longévité que les reines de production. Il est donc important d’en tirer des filles la même année, avant même de tester le comportement VSH. Elles serviront de potentielles mères de ruches à mâles pour la suite. Cette année, les résultats des inséminations sont loin d’être exceptionnels, sans pour autant être catastrophiques, les taux de réussite sont malheureusement assez bas. C’est une chance de pouvoir plus multiplier celles qui ont fonctionné.

Starter permanent en fonction.

Le 25 juillet fut effectuée l’infestation volontaire des colonies à tester.  Les différents groupements et apiculteurs se sont livré à une drôle de récolte, celle de varroas les plus vigoureux possibles.

 

La saison avance, les inséminations MDI sont pour la plupart terminées. La saison prochaine, porteuse d’espoir, se prépare maintenant.